Ajouter vidéo  |   | 
Enregistrer

Natcom abonné, composer: Ke envoyer 757 (gratuit)

Roberlyne Normil est partie

Roberlyne Normil, l'une de ces jeunes femmes qui animaient la chronique « Le temps des jeunes femmes », dans les colonnes du journal Le National, est partie dans la matinée du 12 mai 2016, alors qu'elle s'apprêtait à se rendre à l'Institut national de gestion et des hautes études internationales (INAGHEI) pour passer un examen. Roberlyne Normil était frappée d'une forte douleur au niveau de la colonne vertébrale.

 

Roberlyne Normil, jeune femme énergique, pleine d’avenir, très brillante et qui a grandement apporté sa contribution au Journal, est partie pour l’au-delà, le matin du jeudi 12 mai. Une nouvelle qui est parvenue comme une douche froide au National, un coup de massue au niveau de la rédaction.

La jeune femme de 23 ans qui étudiait les Sciences administratives à l'INAGHEI, n’avait jamais raté l’occasion d’émerveiller ses lecteurs par les textes qu’elle publiait. Elle avait toujours un sujet, une réflexion à partager. Depuis le lancement du quotidien jusqu’au mercredi 11 mai, dans l’après-midi où elle a envoyé son dernier texte : « Dieu à plein temps », elle n’a pas cessé de se faire remarquer par la dimension de ses écrits.

 Née le 27 novembre 1992, Roberlyne Normil, très rigoureuse et disciplinée, a fait ses études primaires à l’école nationale Mère Louise. C’est au collège Cœur Immaculé de Marie CIM qu’elle a fait ses études secondaires avant de se lancer dans les Sciences administratives.  

Elle était une fervente catholique et assistait tous les dimanches à la messe. Elle allait à l’Église Saint Martin ou Saint Yves. Elle chantait dans la chorale charismatique Secours d’En Haut et faisait partie du comité liturgique ; du groupe Légion de Marie et la pastorale des Jeunes de cette même église.

Roberlyne a laissé derrière elle une famille, des amis inconsolables. Cette jeune femme était pleine de vie et était très positive. Elle serait devenue, à coup sûr, une célèbre écrivaine. D’ailleurs, l’un de ses plus grands rêves, était de se tailler une place de choix en tant que femme intellectuelle sous le soleil d’Haïti.

Roberlyne, bourrée de talents et de perspectives, était aussi animée par l’esprit de réussir, de vivre pleinement sa vie. « Même lorsque je joue, je ne joue pas », disait-elle souvent pour montrer l’importance qu’elle accordait à son existence. Doublée d’une sensibilité indicible, elle prenait sur son dos l’angoisse, la douleur des autres. Elle était une humaniste. Ses actions ont toujours témoigné de ce côté humain. Mais hélas ! Elle est partie très jeune, elle est partie trop jeune !

La rédaction de KEENG MUSIC, en cette circonstance de peine, présente ses plus sincères condoléances à cette famille affectée par cette si grande perte.

 

Joe Antoine Jn Baptiste, Journal le National

AUTRES NOUVELLES

Roody RoodBoy signera son premier album le 25 Juin 2016

  2016/06/14 08:33

Après plusieurs mois d'attente, enfin, « FOK TET OU LA » sera dans les barques. Tel est le titre du premier album de Roody RoodBoy, réalisé par Haspen Money.

27 bougies pour FJ Aderson!!!

  2016/06/09 17:26

L'animateur vedette de l'émission Rap Promo Aderson Jospeh FERDINAND dit FJ Aderson, s'apprête à célébrer ses 27 ans d'existence le 10 juin prochain. En...

ZoFlanbo, dix ans déjà.

  2016/06/08 11:33

La compagnie de théâtre ZoFlanbo fondée le 11 juin 2006 célèbre déjà ses dix ans de travail dans l'art haïtien le 11 juin 2016. Pour célébrer artistiquement, théâtralement...

Hommage à Fantom !

  2016/06/01 16:20

Impensable, incroyable, mais vrai. Un groupe de jeunes et brillants artistes a décidé de composer une musique pour rendre un Hommage à Fantom de son vivant. Une musique qui...

La 18e édition du festival Compas de Miami a tenu toutes...

  2016/05/25 09:15

Il ne fait pas froid à Miami en cette période et le festival compas est fait juste pour intensifier la chaleur, pour vendre la tropicalité d'Haïti. Cette 18e édition...